09.04.2021
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
Vous arrive-t-il parfois de vous poser cette question :  Qu'est-ce que l'Univers veut pour moi ? chaque fois à mes clients je réponds : "cela dépend de ce que vous CROYEZ" Beaucoup de personnes ont tendance à croire que l'Univers est une entité qui les encourage à grandir dans la lutte. Qu'en pensez-vous, vous ? Si nous créons notre réalité suivant ce que nous croyons,qu'est-ce que cela veut dire ? Quand vous croyez que l'Univers vous envoie des leçons, que pensez-vous que vous allez attirer ? Et bien oui, des épreuves !  Vous me suivez ? Et si simplement vous étiez dans ce monde pour vivre la JOIE ? Sauriez-vous le croire ? Sauriez-vous deviner, si vous y croyez jusqu'au coeur de vos cellules, quelles expériences vous pourriez manifester ? Si vous vous sentiez digne de recevoir, si vous vous sentiez pleinement créateur ? Méditer sur cette nouvelle croyance c'est souvent l'adopter !  Et si vous trouviez votre juste place, que vous la preniez, et que vous consacriez votre vie dans cet engagement envers vous-même d'exprimer votre manière propre et unique de manifester votre représentation d'Amour et de Joie ?  À vous donc de définir la relation que vous voudriez idéalement entretenir avec l'Univers, et qui soit porteuse, car serait bien trop facile de continuer à croire que c'est l'Univers qui est aux commandes de votre vie, n'est-ce pas ?    À bientôt ! Hélène ChartierLibératrice de Pouvoir Créateurhttp://www.liberezvotrecreativite.com
31.03.2021
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
La douche de détente L'appel d'air de la créativité !
30.03.2021
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
L'appel d'air de la créativité !
27.03.2021
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
L'appel d'air de la créativité !
Quand on se retourne un peu et que l'on observe les parcours des artistes qui ont traversé les temps, on peut remarquer finalement que seulement peu d'entre-eux ont connu leurs heures de gloire de leur vivant. Actuellement aussi, nous pouvons rencontrer pas mal d'artistes subsistant avec peu et en vaine quête de reconnaissance de leur art. Dans cet article je ne vais pas m'étendre sur ces conclusions. Plutôt amener mes réflexions à partir de la conscience du "tout est énergie". Si c'est la première fois que vous lisez cette évocation, je vous suggère de vous référer à mes articles précédents. Donc tout serait énergie. Et c'est cela que je valide personnellement donc je reformule : je pars du principe que tout est énergie. Tout est énergie alors un artiste est un ensemble d'une multitude de particules d'énergies focalisées dans ce qui constitue à nos yeux d'humain, un corps physique, mais qui n'est qu'une partie émergée de la manifestation de son être. Un artiste est un agent coopératif envoyé par l'univers pour focaliser de l'énergie d'après la fréquence qu'il émane, et selon son canal d'expression. Pour vous donner une image, c'est comme si l'énergie qui constitue tout ce qui est, même le créateur, s'écoulait partout dans notre univers, et que c'était pareil que s'il lui était donné de la pâte à modeler pour créer et dont il ne se sert pas avec ses mains, mais avec son attention. Cette substance s'utilise oui avec l'attention, et là on aborde la création par la pensée, car c'est bien là le point où tout commence. L'énergie se concentre, se sculpte ensuite grâce à de l'attention focalisée, et plus elle est nourrie, alimentée, plus vous pouvez la modeler à votre manière. C'est ainsi en fait que l'on crée les formes avec l'énergie, avec la pensée d'abord, en tout premier. Après je reviendrais sur l'échelle vibratoire associée à l'échelle émotionnelle. Les créateurs, c'est à dire tout le monde, créent tout le temps. Qu'ils vibrent sur le bas ou le haut de l'échelle, nous créons constamment. Là je me permets de rectifier une notion que je trouve absolument fausse véhiculée sur le net, par des personnes qui prétendent vous enseigner les principes fondamentaux sur la loi de l'attraction. On ne crée pas seulement quand on vibre haut. On crée également quand on est en bas de l'échelle émotionnelle, et même au milieu. Ce que nous appelons "nous", créons tout le temps. J'ai tellement à dire que parfois je m'écarte peut-être un peu, mais parfois je pense qu'il est indispensable que je ramène les notions essentielles qui s'articulent avec le sujet que je propose. J'espère que vous me suivez ;-) Pour revenir donc à nos moutons, quelqu'un reconnu comme "artiste", ce que j'étendrais moi-même à tout ce qui est, mais bon s'il faut prendre un exemple, crée constamment, qu'il vibre bas ou qu'il vibre haut. Donc pour continuer sur ma lancée, je vais choisir des cas extrêmes, ce sera plus parlant. Quel est le profil de quelqu'un qui vibre bas ? Un artiste qui vibre bas est une énergie qui ressens la plupart du temps de l'impuissance, de la peur et du désespoir. Il éprouve quand même un peu de plaisir à travers une forme d'expression, mais la plupart du temps se sent perturbé par des pensées liées au manque et à ce qu'il pense ne pas avoir. Il n'a pas conscience de son pouvoir créateur et se sent victime : que les autres ne le comprennent pas, n'achètent pas ses oeuvres. Il passe beaucoup de temps à chercher des solutions pour vendre, s'en sortir, survivre, quitte à accumuler les petits boulots. Ou alors il sacrifie perpétuellement ses besoins de base, ou il compense en optant pour un job alimentaire, et ça ce n'est pas du tout un jugement ou quelque chose à ne pas faire, pas du tout car quelquefois c'est tout à fait juste pour lui, mais là où le bas blesse c'est qu'il peut abandonner son plaisir et glisse dans des comportements d'auto-destruction ou destruction pour les autres. J'arrête ce tableau... je pense qu'il y a suffisamment de matière pour que vous compreniez ce que j'ai voulu dire ;-) A l'inverse, un artiste qui vibre haut est une énergie si vous la voyez au prisme de la lumière, brillante et éblouissante. Incarné en apparence d'être humain, il se sent à un niveau élevé de liberté, de bien-être, de confiance absolue et éprouve de la joie, gratitude, appréciation la plupart du temps. Il est proche de ses besoins à l'instant T et s'écoute tout le temps : s'il a envie d'agir, il fait, s'il a envie de se reposer, il va ! Il se sent léger, et tout lui est facile; Il suffit qu'il ressente le surgissement d'un désir et instantanément il célèbre avec enthousiasme car il se souvient même intuitivement que s'il le ressent dans ses tripes, c'est qu'il a les moyens de le manifester, même s'il ne sait pas comment, cela ne l'importe pas car il se sent co-créateur avec l'univers et se sent lui-même agent coopératif d'une intention qui le dépasse mais dont il a pleine confiance. Il a la croyance que l'incarnation sur terre, c'est pour créer et exprimer la beauté au plus haut de ce qu'il est possible, dans un mouvement incessant, sur un courant perpétuel d'artistes qui se relaient dans cette réalité espace-temps, pour aller dans le "toujours plus beau". C'est ce qu'il croit alors lui n'est pas dans son égo. Il se dissocie justement car il est pleinement au service de la création. Et il sait intuitivement aussi mais ferme, qu'il crée cette beauté ( le génie de la nature et pas de "lui") quand il est bien dans sa peau, et qu'il cultive la joie au quotidien. Cela va même sans dire car il ne connait plus les émotions associées à un tau vibratoire bas, ou très rare, et même s'il les rencontre il sait que c'est un cadeau et une révélation d'un désir profond qui va se révéler encore au service de la co-création. Et évidemment comme il vibre haut, il attire les énergies, donc tout ce qui est, qui sont en correspondance : les portes s'ouvrent tout le temps, où qu'il soit, et quoi qu'il fasse car il agît toujours par intuition. Ca fait envie n'est-ce pas ;-) Maintenant que les deux profils extrêmes sont posés, est-ce que le deuxième peut-être fauché, et j'entends bien niveau argent ? J'aurais tendance à dire que c'est impossible qu'il le soit. Un artiste qui vibre à cette fréquence-là a toujours ce dont il a besoin, et même s'il n'a pas de fonds sur son compte en banque, il attire toujours à l'instant T ce dont il a besoin, et même plus. Ceux qui le rencontrent veulent être à son contact, donc toute proposition qu'il va faire aura du succès. Comme il permet à l'énergie-source de circuler en lui sans résistance, qui est finalement l'état naturel, originel de toute énergie, toute cellule se souvient de cette fréquence et y aspire, Si l'humanité a tenu toutes ces épreuves jusque-là, c'est qu'elle a toujours porté en elle ce désir d'expérimenter cette fréquence sur terre. Et là on va redescendre en fréquence, sentez à la lecture : pourquoi le deuxième profil reste fauché ? Tout est question de concentration d'énergie. Le deuxième créateur n'a pas conscience de son pouvoir. Il crée des objets, fait de la musique, etc, mais ne se souvient pas d'associer l'art en terme de symbole. Déjà il se considère lui-même uniquement comme un corps physique, et couramment surtout comme un corps de souffrance avec des ancrages très marqués liés à la honte et à la culpabilité. Quelque part il aimerait être reconnu et vivre de son art. Là je monte un barreau, il tend quand même vers l'espoir, c'est plus fort que moi, alors que si je restais au niveau terre-à-terre de mon exemple, le créateur qui s'ignore ne pense même pas pouvoir prétendre à quelque reconnaissance que ce soit, il veut juste de l'argent et comme il a entendu que certains vivaient de la peinture ou de la musique, il se dit qu'il devrait essayer, pourquoi pas ;-) Alors il passe plus de temps à essayer de trouver des stratégies pour se vendre, plutôt que j'apprécier les étapes de déroulement de ses créations. Lui-même trouve ça bof. Aussi il a une piètre estime de lui-même et inconsciemment attend que les autres lui renvoient une image positive, sans réaliser que l'extérieur lui renvoie finalement que le miroir de ce qu'il estime qu'il est. Et du coup il n'est pas vraiment prolifique, car plus il est bas sur l'échelle vibratoire, moins l'énergie circule, plus il tourne en rond, plus il se bouge lentement, c'est lourd, lourd, lourd ! Et c'est là que je reprends mon fil rouge. Est-ce que le génie se présente à une énergie lourde, lourde, lourde ? L'énergie circule très lentement, à un niveau très bas qui enclenche le cercle vicieux de la victimisation, de l'impuissance et des comportements auto-destructeurs... Si l'on revient à l'échelle de l'être humain, même un être qui vibre très haut, que pourra-t-il faire pour lui venir en aide ? Rien directement sinon retourner à son bonheur de créer la beauté. Même qu'il est faiblement probable que des extrêmes comme ça se rencontrent... Le contraste énergétique est tel que ces particules ne s'attirent pas et n'entrent pas en correspondance. Il n'y a pas de point de rendez-vous. Alors je ne pense pas parmi mes amis lecteurs qu'il y ait des énergies aussi embourbées dans les résistances telles que citées ici. Si vous me lisez, c'est que vous êtes au moins situés sur le barreau de l'espoir. Et il se peut que vous vous reconnaissiez dans les deux cas de figure, et que ma proposition en fait vous intéresse plus dans le sens où vous vous demandez comment vous épanouir dans vos qualités d'artiste et vivre pleinement dans la légèreté et la fluidité, sans vous soucier de vos besoins primaires de survie, être en totale confiance, et recevoir de l'univers l'idée du siècle qui aura un succès phénoménal ? Vous savez comme le génie ne prévient pas et se pointe surtout lorsque vous ne l'attendez pas. Le Génie se présente devant ceux qui sont sur une fréquence propice à le recevoir,et qui ne l'attendent pas pour réussir, car un artiste peut ne pas avoir d'argent et se sentir extrêmement riche, car il accorde une immense valeur à ce qu'il vit et ressent intérieurement. Déjà il s'émerveille pour sa capacité à créer, et de ses instruments principaux que sont son corps, ses mains, ses jambes, ses pieds, ses yeux, sa voix etc Il est extrêmement reconnaissant pour l'expérience qui lui est donnée de vivre pour créer. Et aussi il apprécie le plaisir et la joie qu'il éprouve pour traduire ses émotions en matière, en musique, en échanges énergétiques avec tout ce qu'il entoure et l'apprécie au présent. Juste là, il est comblé, et juste ça lui suffirait. Sauf qu'il voit loin, et se perçoit sur la ligne du temps, se projette sur un courant perpétuel où il va toujours créer ce qu'il aime, d'après son inspiration, ce qui lui assure forcément d'avoir toujours de quoi vivre, et même plus quand sa confiance et sa croyance est grande ! Forcément si vous vous voyez vivre votre grandeur, et êtes dans l'appréciation, le plaisir de créer, d'être bluffée par ce qui est manifesté à travers vous, et QUE VOUS ETES NE POUR CELA, que c'est le seul but pour vous dans la vie, BIEN SUR QUE VOUS LE MANIFESTEREZ !!! ;-) Si vous passez plus de temps à vous sentir bien, à veiller à votre équilibre, respirer la vie et faciliter la circulation d'énergie, plus qu'à mettre de l'attention et alimenter en énergie ce que vous n'aimez pas, car qu'est-ce qu'il se passe lorsque nous pensons ? Pareil que lorsque nous avons de la pâte à modeler, nous sculptons. Et quand nous cultivons des pensées de peur du lendemain, nous émanons à partir de cette fréquence basse et aussi attirons encore plus de pensées qui conditionnent nos expérience; C'est un piège ! Alors pour commencer, et si vous preniez juste un petit temps aujourd'hui pour vous arrêter et vous mettre une petite tape de réconfort dans le dos comme pour consoler un ami, laisser venir ce qui se présente, larmes, soupirs etc et laisser votre petite voix présager un avenir glorieux à tout votre être ? C'est humain de se désaligner. Puis de vous aider à clarifier comment aujourd'hui vous avez envie de vous définir en tant que "vous" incarné sur terre ( peut-être que les 2 exemples vous éclaireront). Et vous déclarer au service de la création. " A présent je consens à laisser l'énergie que ce que je crois que je suis circuler de mieux en mieux, ouvrir les espaces dans mon corps et plus", et je sais que j'utiliserai cette "pâte à modeler" énergétique à travers mes préférences, et tout ce qui va s'exprimer à travers "moi" s'exprimera sur cette même fréquence, la fréquence qui rayonne la joie, la beauté, et l'art à son apogée. Et je sais que ces créations sont exprimées grâce à la volonté de la source qui assure ce courant depuis la nuit des temps pour l'expansion de l'univers, et j'y participe aussi, et je sais que ces créations exprimées à travers moi vont rejoindre les êtres qui résonnent car ils portent en eux aussi le désir de manifester la ce génie indispensable à l'ouverture et à l'avancement progressif de la conscience collective. Maintenant je sais que je suis une grande contribution dans le monde que nous sommes très nombreux à vouloir et à déjà créer, et je me connecte aux fréquences où résident tous ces artistes-là ;-) J'apprécie... merci, merci, merci
17.03.2021
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
Savez-vous que la plupart des gens stressés, angoissés, "aux prises de leur mental" RESPIRENT, bien évidemment ;mais que la majeur partie de l'air qu'elles inspirent ne descend pas plus bas que la région sous-claviculaire, qui est ceci-dit en passant, le siège corporel associé au... mental ? Arrêtez-vous et en essayant juste de ne pas modifier le flux de l'air que vous inspirez, observez le va et vient naturel de votre respiration, et notez simplement sans juger la partie de votre corps qui est alimentée. Est-ce plutôt dans la région haute, dîte sous-claviculaire ou bien est-ce que ça descend un peu plus bas : au niveau de vos basses-côtes, ou alors acheminez-vous déjà l'air au  niveau du ventre ?  Observez et dîtes, il n'y a aucune mauvaise réponse, Hélène Chartier Libératrice de créativitéhttp://www.liberezvotrecreativite.com
11.02.2021
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
Lorsque vous ressentez une douleur, détendez-vous dans cette douleur : "La chose la plus importante que nous voulons que vous compreniez par rapport à la douleur, c'est que lorsque vous ressentez une douleur, et que vous vous concentrez sur elle, elle ne peut pas aller plus loin. (...) Et donc, détendez-vous dans cette douleur plutôt que de la repousser, ou de vous opposer contre elle, ou d'essayer de la comprendre pourquoi elle est là, ou de l'arrêter. Nous vous invitons simplement à vous détendre et vous laisser aller avec elle. En d'autres termes, juste l'accepter, en quelque sorte. Ne soyez pas tendus contre elle, acceptez-là... Dans la plupart des cas, elle va s'adoucir tout de suite, quand vous essayez de vous détendre juste un tout petit peu ". A-Hicks Douce journée, Hélène Chartier http://www.liberezvotrecreativite.com
28.08.2020
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
"Tout devient différent lorsque vous accédez à la perception de la grande image ;la connaissance de qui vous êtes réellement, le monde vibratoire, le fonctionnement de l'univers et évidemment l'impact de la pensée et de ses résonances avec l'extérieur... cela ouvre un champ incroyable et illimité de possibilités qu'il est bien légitime de laisser votre conscience se mettre à jour un moment pour intégrer ces changements !" - aujourd'hui, laissez-vous le temps ; n'est-ce pas merveilleux de vous souvenir que vous avez tout le temps du monde ;-)
21.07.2020
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
Une perte d'emploi, un désaccord irréfutable, un décès,... nous sommes tous présentés à faire le deuil de quelque chose, et bien d'ailleurs plus souvent qu'on ne le pense. N'est-on pas à chaque seconde en train de faire le deuil de l'instant précédent ? Puisque je vous l'ai dit au cours de ma dernière vidéo, comme prévu voici les étapes du processus de deuil, telles que mes mentors sur le sujet Elisabeth Kubbler Bross et Jean Monbourquette, (tous les deux aujourd'hui retournés à la Source) les ont expliquées notamment dans leurs ouvrages. Personnellement, lorsque je vis une situation difficile ou que j'accompagne une personne autour de moi, j'ai toujours cette grille de lecture en tête. Je sais que le sentiment de perte enclenche un processus, et que plus on le laisse se dérouler, mieux l'on saisit l'opportunité d'une grande libération en profondeur, ainsi qu'une mise à jour sur la perception que l'on a de soi, des autres et de notre environnement aussi bien au sens "limité" que large. Donc que ce soit pour vous ou pour un proche, expérimentez le soulagement, donc l'élévation vibratoire, qu'engendre ce procédé naturel. Voilà, vous venez d'apprendre le décès de quelqu'un que vous connaissez. Changeons cette habitude de tout de suite vouloir échapper aux émotions qui s'imposent, mais plutôt invitez-vous à accueillir ce qui se présente. Voici les étapes qui risquent de se présenter : - Le choc : physiquement plutôt violent, qui réagit sûrement à votre propre représentation de la mort. - Le déni : "ce n'est pas vrai", "j'ai du rêver"... après plusieurs heures ou jours, vous en venez à douter.  - Puis la colère : "c'est injuste", "c'est la faute des médecins", "mais il n'aurait pas du continuer à fumer, je lui avais bien dit !" etc...  - Le marchandage : "Ce serait bien quand même si c'était moi à la place", et des idées comme cela qui peuvent traverser l'esprit... - Et là, quand l'activité mentale s'est enclenchée, la peur par rapport à la mort en général, et le lien avec soi : "Je prends conscience que je suis "peu de choses", "Je peux, mes enfants, mes parents, peuvent mourir demain..."  - ENFIN, les larmes, la tristesse... : qui est souvent refoulée pour des questions culturelles "un homme doit rester fort", ce qui n'est qu'un exemple. Et à partir de là, les émotions se libèrent, et c'est le point tournant pour amorcer un vrai deuil et ne plus revenir sur les premières étapes, ce qui peut durer des années ! Mais une fois la tristesse acceptée, c'est là que la chance de poursuivre et mener à bien le deuil s'enclenche. - Parce qu'en vidant ses noeuds émotionnels à travers ces larmes, cette tristesse, une fois au bout découlera vers l'acceptation du départ, de ne plus revoir la personne sous la forme dont nous l'avons connue. - Là ce n'est plus difficile de poursuivre, mais c'est bien si vous pouvez être accompagné par un professionnel, un ami, un groupe éventuellement... parce que souvent envers les personnes proches, des ressentiments font étonnement surface. Il arrive que l'on en veuille à la personne d'être "partie", partie à sa façon, mais partie quand-même... En deuxième phase, nous explorons les situations où nous avons aussi pu nuire à la personne décédée. - OUF, ensuite on arrive dans la phase de trouver un sens à la perte, à  la relation, puis à reconnaître les valeurs partagées avec cet être rencontré au cours de notre existence, dans l'acceptation que c'était pour "un bout de chemin". C'est très beau en général... ;-) - Et là les liens inconscients se reforment sur des perceptions par rapport à la vie enrichies : beaucoup de gens ensuite s'émerveillent de plus en plus et disent "profiter de la vie" ! J'espère que si vous vous sentez douloureux sur cette question qui concerne tout être vivant, vous saurez vous situer et trouver un apaisement à reprendre le cours de ce processus pour le vivre au mieux jusqu'au bout. Chaleureusement, Hélène Chartier Libératrice de Créativité 
13.06.2020
Bien-être et Créativité
Aucun commentaire
Qu'est-ce qu'un Créateur Conscient, et voulez-vous le devenir ? Tout ce que connaît un Créateur Conscient n'a pas été créé aujourd'hui. En fait, la création s'effectue sous les mêmes principes depuis la nuit des temps... juste que nous, les Hommes, étions jusqu'à présent très peu à en percevoir les mécanismes et les principes sur lesquels la création est basée. Les enseignements de la loi de l'attraction existent depuis des milliers d'années, ils ont été découverts pour la première fois dans la tablette émeraude écrite par Thoth. Seules une poignée d'alchimistes pouvaient comprendre et traduire les scribes afin de générer des résultats extraordinaires ... Transformer le plomb en or était une capacité très commune de ces alchimistes. Au fil des années, ces enseignements ont été divulgués et saturés par les masses, qui sont finalement devenus une idée puis une conviction dominantes. Aussi ces secrets étaient négligés voire rejetés (et encore aujourd'hui) ; beaucoup de personnes pensaient que ces enseignements étaient complètement faux, parce qu'ils demandent quand même une certaine ouverture d'esprit pour réellement les comprendre et les exploiter. La connaissance de l'impact de la pensée sur la matière, appelée la manifestation est l’idée de créer une pensée et de la transformer en réalité, reste encore de nos jours une notion avant-gardiste. Vous avez probablement entendu déjà l'expression "l'argent attire l'argent"  Pour vraiment attirer quelque chose dans votre vie, que ce soit l'argent justement, ou bien l'amour ou la santé, vous devez regarder à l'intérieur de vous et véritablement vous trouver afin d'aligner ces pensées les plus en adéquation avec vos désirs sur le plan matérialiste. Je souhaite vraiment vous aider à retrouver votre conscience supérieure et à pratiquer les techniques que je vous livre, afin de vous permettre de réaliser vos plus beaux désirs. Cela demande souvent un entraînement accru et de s'aligner pour vraiment voir des résultats concrets. Si vous voulez apprendre comment manifester richesse, santé et amour, rendez-vous sur http://www.liberezvotrecreativite.com et trouvez les outils et les offres qui vous seront utiles. Hélène Chartier